Rob Blanchard Photo UNB

Dima Alhadidi

Université du Nouveau-Brunswick

Dima Alhadidi est professeure adjointe à la faculté d'informatique de l'Université du Nouveau-Brunswick et chercheuse à l'Institut canadien de la cybersécurité. Elle a obtenu son doctorat en informatique et en génie logiciel de l'Université Concordia. Avant de se joindre à l'Université du Nouveau-Brunswick, elle était professeure adjointe à l'Université Zayed et associée de recherche à l'Université Concordia. Ses domaines de recherche incluent la sécurité informatique, la protection de la vie privée, la programmation orientée aspect (POA), l'ingénierie logicielle, l'informatique distribuée sécurisée, le cloud computing, l'informatique de santé et l'apprentissage automatique préservant la vie privée.

David Barrera

Polytechnique Montréal

M. David Barrera est professeur adjoint au Département de génie informatique et génie logiciel à Polytechnique Montréal. David Barrera  a été chercheur visiteur à IBM à Zürich, Suisse et chercheur post-doctoral à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Après avoir obtenu son doctorat à l'Université Carleton, David Barrera a continué à travaillé sur les problèmes de réseaux qui a affectent les experts et les utilisateurs. Ses recherches actuelles portent sur les solutions aux systèmes d'exploitation et aux réseaux  afin d'améliorer l'Internet des objets (Internet of Things).

Site Web (en anglais)

Karim Benyekhlef

Université de Montréal

M. Karim Benyekhlef est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire Lexum en information juridique. Il est également chercheur au Centre de recherche en droit public (CRDC) et chercheur associé à l’Institut des hautes études sur la justice (Paris). Ses champs d’enseignement et de recherche sont le droit constitutionnel (droits et libertés de la personne), le droit international, le droit des technologies de l’information de même que la théorie et l’histoire du droit. M. Benyekhlef est également l’instigateur des premiers projets de règlement en ligne des conflits. Il assure la direction du Laboratoire de cyberjustice dont les travaux visent à accroître et à faciliter l’accès à la justice.

Site Web

Martin Bouchard

Université Simon Fraser

M. Martin Bouchard est professeur à l'École de criminologie et directeur du International CyberCrime Research Centre (ICCRC) à l'Université Simon Fraser. M. Bouchard a obtenu son doctorat en criminologie à l'Université de Montréal, puis il a fait un stage postdoctoral à l'Université du Maryland. Ses recherches portent sur l'organisation des marchés illégaux, de même que la structure sociale du crime organisé et des violences inter-gangs. Son intérêt pour la cyber criminalité inclus l'analyse des réseaux criminels en ligne, ainsi que le rôle d'Internet dans l'innovation criminelle.

Site Web (anglais)

Ryan Broll

Université Guelph

M. Ryan Broll est professeur au Département de sociologie et d’anthropologie à l’Université de Guelph. Les recherches de M. Broll portent sur la cyber intimidation, la surveillance, les agressions et l’utilisation juvénile des technologies. Ses études récentes s’intéressent à la manière dont les adultes empêchent la cyber intimidation, jusqu’où le grand public est responsable du cyberespace, et l’impact de la violence sur le bien-être émotionnel et social des victimes. Il s’intéresse aussi à l’implication des politiques publiques dans les recherches sociologiques et en justice pénale.

Site Web (anglais)

Riccardo Brun del Re

Collège algonquin

M. Riccardo Brun del Re est chef de projet au Bureau de recherche appliquée et d’innovation du Collège algonquin. Avant ce poste, il était catalyseur d’innovation, fondateur d’entreprise et directeur des opérations (Advanced Bioelectric Corp.), en plus d’être un inventeur dans les domaines des bio-électrodes et de la locomotion humaine. Il détient un doctorat en physique des solides.

Sonia Chiasson

Université Carleton

Mme Sonia Chiasson est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sécurité informatique et ergonomie et professeure agrégée à l'École des sciences informatiques de l'Université Carleton. Ses principaux intérêts de recherche sont la sécurité et la convivialité– à l'intersection de l'interaction personne-machine et de la sécurité informatique. À l'heure actuelle, ses projets portent sur les sujets suivants : authentification des utilisateurs, sécurité et convivialité pour appareils mobiles, amélioration des modèles mentaux des utilisateurs finaux de la sécurité informatique, sécurité collaborative et révision des codes de sécurité. Avant de s'installer à Ottawa, elle a enseigné à temps complet au Département d'informatique de l'Université de la Saskatchewan et a été membre du HCI Lab.

Site Web (anglais seulement)

Jeremy Clark

Université Concordia

M. Jeremy Clark est professeur adjoint au Concordia Institute for Information Systems Engineering (CIISE). Auparavant, il a été boursier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) à l’Université de Waterloo, où son sa thèse de doctorat sur les technologies d’amélioration de la démocratie a reçu la médaille d’or de l’établissement. Ses intérêts de recherches incluent les bitcoins, la chaîne de blocs, la Fintech, l’autorité de certification, la cryptographie appliquée et la sécurité conviviale. 

Site Web (anglais)

Mourad Debbabi

Université Concordia

M. Mourad Debbabi est professeur à l’institut d’ingénierie des systèmes d’information à l’Université Concordia et titulaire de la Chaire de recherche en sécurité des systèmes d’information. Ses principaux intérêts de recherche sont la sécurité informatique, la sécurité des réseaux et des logiciels, l’analyse des logiciels malveillants et des programmes ainsi que l’ingénierie de systèmes et des logiciels. M. Debbabi est également président de la National Forensics and Training Alliance (NCFTA) du Canada.

Site Web

David Décary-Hétu

Université de Montréal

M. David Décary-Hétu est chercheur au Centre international de criminologie comparée (CICC) de l’Université de Montréal. M. Décary-Hétu s’intéresse à trois types particuliers de crimes : la fraude de propriété intellectuelle, le piratage informatique ainsi que la fraude de données personnelles et financières. Avec ses recherches sur les marchés criminels en ligne, il s’intéresse aussi aux cryptomarchés. Il vise à mieux comprendre la structure des marchées illicites de 2e génération et ses acteurs. M. Décary-Hétu utilise une approche quantitative axée sur les mégadonnées (big data), l’exploration de données et les analyses de réseaux sociaux. 

Site Web

Ron Deibert

Université de Toronto

Ronald J. Deibert est professeur de science politique et directeur du Citizen Lab à l'École Munk des Affaires internationales de l’Université de Toronto. Le Citizen Lab entreprend des recherches interdisciplinaires à l’intersection de la sécurité mondiale, des technologies de l’information et de la communication, et des droits de la personne.

Site Web (anglais)

Benoît Dupont

Université de Montréal

M. Benoît Dupont, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sécurité, identité et technologie, est professeur à l'École de criminologie et directeur du Centre international de criminologie comparée de l'Université de Montréal.

La recherche de M. Dupont porte sur les aspects organisationnels et technologiques du changement dans le secteur de la sécurité publique et privée, y compris le vol d'identité, la fraude bancaire, le piratage d'information, la fraude dans les télécommunications et les nouvelles politiques de cybersécurité. Ses autres intérêts de recherche comprennent la gouvernance de la sécurité, la police communautaire et les réseaux publics-privés de sécurité. Son expertise recouvre également les services policiers, sujet sur lequel il a corédigé plusieurs ouvrages.

Site Web

Khalil El-Khatib

Institut universitaire de technologie de l'Ontario

M. Khalil El-Khatib est professeur agrégé à la faculté de commerce et de technologie de l’information à l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. Ses intérêts de recherche comportent la biométrie, l’informatique en nuage, les systèmes cyber-physiques, l’e-santé, les caractéristiques d’interaction pour la voix sur Internet Protocol (VoIP), la téléphonie IP, la mobilité des personnes et des services, la qualité de service (QoS) pour les applications multimédias, les problèmes de vie privée et de sécurité dans les réseaux de capteur sans fil et dans les réseaux ad-hoc (MANET) ainsi que les environnements d’informatique omniprésente et les villes intelligentes.

Site Web (anglais)

Christopher Elliott

Algonquin College

M. Christopher Elliott est professeur à temps partiel au programme d’ingénierie de la technologie – science informatique au Collège algonquin. Par ailleurs, en tant que chercheur principal, M. Elliott a dirigé, géré et livré plus de 30 projets de haut niveau technologique en collaboration avec des clients du secteur privé. Il a commencé sa carrière en tant que programmer logiciel pour A.C. Nielsen. M. Elliott a ensuite été consultant logiciel pour Ganz, concepteur logiciel et développeur pour GrindPoint North, et développeur logiciel à Fivesense Technologies Inc. où il a travaillé sur une grande panoplie de projets.

Site Web (anglais)

 

José Fernandez

Polytechnique Montréal

M. José Fernandez est professeur au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal. Les recherches de M. Fernandez porte sur les logiciels malicieux et les réseaux zombies (botnet), l’évaluation et le test de produits de sécurité, la sécurité des applications RFIS, la sécurité des systèmes de contrôle d’infrastructures critiques, les systèmes de détection d’intrus, l’analyse et les stratégies de défenses contre les attaques de déni de service (DoS), la guerre et les conflits informatiques, le système de gestion de confiance, la protection de la vie privée sur Internet ainsi que l’analyse légiste d’ordinateurs et de preuves électroniques.

Site Web

Francis Fortin

Université de Montréal

M. Francis Fortin est professeur adjoint à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. L’expertise de M. Fortin porte sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet. Il travaille actuellement sur le traitement et l’adaptation psychosociale et récidive chez les agresseurs sexuels (Groupe de recherche sur les agresseurs sexuels), la désobéissance civile et électronique, l’utilisation de l’exploration de données (data mining) dans la détection des campagnes de pourriels, la variation des préférences sexuelles chez les consommateurs de pornographie juvénile ainsi que l’utilisation des renseignements en sources ouvertes.

Site Web

Richard Frank

Université Simon Fraser

M. Richard Frank est professeur adjoint à l’École de criminologie de l’Université Simon Fraser. Il est également directeur associé de l’International CyberCrime Research Centre (ICCRC). Les recherches de M. Frank portent sur la criminalité informatique. Il étudie l’application de solutions informatiques pour résoudre les problèmes de criminalité. Il s’intéresse plus particulièrement aux pirates informatiques et aux questions de sécurité, tel que le terrorisme en ligne. Ses recherches se trouvent aussi en criminologie et en justice criminelle, dans le Journal of Research en criminalité et délinquance et dans la revue canadienne de criminologie et de justice pénale.

Site Web (anglais)

 

Benjamin Fung

Université McGill

M. Benjamin Fung est professeur en étude de l’information à l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en exploration de données pour la cybersécurité. Les principaux intérêts de recherches de M. Fung sont l’exploration de données (« data mining »), la protection de la vie privée, la cybercriminalité, les services informatiques et l’ingénierie en construction. Il est également co-commissaire du Forum économique mondial et chercheur scientifique au National Cyber-Forensics and Training Alliance (NCFTA) Canada.

Site Web (anglais)

Sébastien Gambs

Université de Québec à Montréal

Sébastien Gambs est titulaire de chaire de recherche du Canada en analyse respectueuse de la vie privée et éthique des données massives depuis décembre 2017 et professeur au département d’informatique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis janvier 2016. Précédemment, il avait occupé une Chaire de Recherche sur la Sécurité des Systèmes d’Information conjointe entre l’Université de Rennes 1 et Inria de septembre 2009 à décembre 2015. Ses intérêts de recherche principaux portent sur la protection de la vie privée dans le monde numérique, avec un focus particulier sur les problématiques de respect de la vie privée dans le contexte de la géolocalisation. Il a aussi contribué à la recherche en protection de la vie privée dans les domaines d’applications suivants: réseaux sociaux, systèmes distribués et gestion de l’identité ainsi que les technologies de protection de la vie privée d’une manière générale.

Site Web (Anglais)

Holly Ann Garnett

Collège militaire royal du Canada

Holly Ann Garnett est professeure adjointe de science politique au Collège militaire royal du Canada à Kingston, Ontario. Ses recherches examinent comment renforcer l'intégrité électorale au cours du cycle électoral, en particulier le rôle des institutions de gestion électorale, l'assistance électorale, l'inscription des électeurs, les mesures de vote par anticipation, les technologies électorales,  la compréhension publique envers les enjeux civiques et le financement des campagnes électorales. Elle est co-organisatrice du Electoral Management Network et est contributrice au projet Electoral Integrity Project. Holly Ann a été titulaire d'une bourse Killam à Cornell University (2009). Elle a été chercheure avec le programme Endeavour à l’Australian National University (2017) et chercheure invitée à l'Åbo Akademi en Finlande (2017) ainsi qu'à la University of Sydney (2014).

Site Web (anglais)

Vincent Gautrais

Université de Montréal

M. Vincent Gautrais est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Il est également directeur du Centre de recherche en droit public (CRDP) et titulaire de la chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l’information et du commerce électronique. Ses principaux domaines d’intérêt sont le droit des affaires et le droit des technologies. Il a produit des recherches, conférences, livres, publications relatives au droit des affaires électroniques, aux contrats électroniques, à la cyberconsommation, à la sécurité des réseaux, aux règlements des différends par et pour Internet, aux questions de propriété intellectuelle et à la vie privée. 

Site Web

Thomas J. Holt

Michigan State University

Thomas J. Holt  est professeur à l'École de justice criminelle à la Michigan State University.  Ses recherches portent sur le cybercrime, le cyberterrorisme, les réponses publiques à ces phénomènes et comment Internet joue un rôle de facilitateur de ces crimes.  Les recherches de Thomas Holt ont été publiés dans de prestigeuses revues telles que British Journal of CriminologyCriminology & Public Policy, and Terrorism & Political violence.  Il est aussi le directeur de l'International Interdisciplinary Research Consortium on Cybercrime (IIRCC), qui regroupe des chercheurs du monde entier qui s'intéressent aux problématiques du cybercrime et de la cybersécurité. 

Laura Huey

Université Western Ontario

Mme Laura Huey est professeure en sociologie, directrice de la Canadian Society of Evidence Based Policing, membre du comité d’experts sur l’avenir des modèles canadiens de maintien de l’ordre, au sein du Conseil des académies canadiennes, membre universitaire de SERENE-RISC, ainsi que chercheuse principale et représentante universitaire pour le Canadian Network for Research on Terrorism,Security & Society. Ses domaines de recherche incluent le maintien de l’ordre, le maintien de l’ordre en ligne, le terrorisme en ligne, et la victimisation.

Jason Jaskolka

Université Carleton

M. Jason Jaskolka est professeur adjoint au  département de génie informatique et systèmes de l'université Carleton. Ses recherches portent sur la spécification formelle, le modelage, l'analyse et la vérification de la distribution de systèmes multiagents dans un effort de développer des designs de structures qui peuvent être appliqués pour bâtir la cybersécurité dans ces systèmes.
Avant de rejoindre l'université Carleton, Jason Jasolka a été chercheur post-doctoral pour le U.S. Department of Homeland Security Cybersecurity à l'université Standford où il a travaillé sur le projet "Cybersecurity Assurance For Critical Infrastructure" .

Site Web (en anglais)

Pierre Jolicoeur

Collège militaire royal du Canada

M. Pierre Jolicoeur est professeur de sciences politiques au Collège militaire royal du Canada (CMRC). Il enseigne principalement les relations internationales et les études stratégiques. Ses travaux portent sur le sécessionnisme, le fédéralisme, les conflits ethniques et la résolution des conflits. M. Jolicoeur est également un spécialiste du Caucase et de l’Europe du Sud-Est.

Site Web 

Scott Knight

Collège militaire royal du Canada

M. Scott Knight est professeur et chef du Département de génie électrique et génie informatique du Collège militaire royal du Canada (CMRC). Ses intérêts de recherche portent sur la sécurité de l’informatique et des réseaux ainsi que l’analyse et la conception orientées objet. Il a entre autres enseigné la cyberdéfense, les langages de programmation, les applications distribuées ainsi que la conception de réseau informatique.

Site Web

Arash Habibi Lashkari

Université du Nouveau-Brunswick

Arash Habibi Lashkari est professeur adjoint à la faculté d'informatique de l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB) et directeur de recherche à l'Institut canadien de cybersécurité (CIC). Il possède plus de 22 ans d'expérience universitaire et industrielle dans le développement de technologies qui détectent et protègent contre les cyberattaques, les logiciels malveillants et le web dit "dark web". Dr. Lashkari a reçu 3 médailles d’or ainsi que 12 médailles d’argent et de bronze dans des compétitions internationales de sécurité informatique à travers le monde. En 2017, il a été sélectionné parmi les 150 meilleurs chercheurs qui façonneront l'avenir du Canada. En outre, il a remporté le prix "Runner up Cybersecurity Academic Award" lors de la conférence de l'ICSIC au Canada. Il est l'auteur de 10 livres en anglais et en persan sur des sujets tels que la cryptographie, la sécurité des réseaux et la communication mobile, ainsi que plus de 80 revues et articles de conférence concernant divers aspects de la sécurité informatique. Ses recherches portent sur la cybersécurité, l'analyse de la sécurité des Big Data, l'analyse du trafic Internet et la détection des logiciels malveillants et des cyberattaques, ainsi que la production d'un des plus grands ensembles de données sur la cybersécurité au monde. Actuellement, il travaille sur trois projets: Honeynet, l'analyseur de trafic réseau netflowmeter et Android Sandbox.

Page Web

Sylvain Leblanc

Collège militaire royal du Canada

M. Sylvain (Sly) Leblanc est professeur agrégé au Collège militaire royal du Canada (CMRC). Il agit comme principal enquêteur au sein du Laboratoire de sécurité informatique du CMRC et ses intérêts de recherche portent sur la sécurité informatique et la sécurité des réseaux, ainsi que les cyberopérations. Auparavant, Sylvain a été soldat pendant plus de 20 ans. Il a servi dans les Forces armées canadiennes à titre d'officier du génie électronique et des communications dans le Corps royal canadien des transmissions.

Site Web

Victoria Lemieux

Université de la Colombie-Britannique

Victoria Lemieux est professeure adjointe de science archivistique à l'Université de Colombie-Britannique et est la fondatrice du groupe de recherche Blockchain@UBC. Ses recherches portent sur les risques de la disponibilité de documents importants et comment ces risques ont un impact sur la transparence, la stabilité financière la reddition de compte au public et les droits humains. Depuis 2005, Victoria Lemieux détient un Certified Information Systems Security Professional (CISSP). Elle est aussi la récipiendaire du prix Emmett Leahy de 2015 pour sa contribution au champ de la gestion des archives, du prix World Bank Big Data Innovation et du prix Emerald Literati Award de 2016 pur ses recherches sur la technologie des blockchains.

Christian Leuprecht

Collège militaire royal du Canada

M. Christian Leuprecht est professeur au Département de sciences politiques au Collège militaire royal du Canada. Les priorités de recherche du M. Leuprecht portent sur la sécurité et la défense nationale, la violence politique et le terrorisme, les implications politiques, économiques, sociales et culturelles des changements démographiques, les nouveaux défis de sécurité, les relations entre les forces armées et la société, le fédéralisme et le relations intergouvernementales, les dynamiques des conflits ethno-nationalistes et les politiques constitutionnelles comparées. 

Site web (anglais)

Luigi Logrippo

Université du Québec en Outaouais

M. Luigi Logrippo est professeur au Département d’informatique et ingénierie à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Ses recherches portent sur les méthodes formelles, c’est-à-dire l’application des méthodes logiques et algébriques dans la conception de logiciels. Il s’intéresse tout particulièrement aux logiciels de sécurité, au contrôle d’accès aux données et contrôle de flux, à la protection de l’intimité, aux systèmes normatifs et leur analyse logique, au commerce électronique ainsi qu’au protocole de communication. 

Site Web

Hugo Loiseau

Université de Sherbrooke

M. Hugo Loiseau est professeur de sciences politiques à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke et spécialiste des questions de cybersécurité. Il se spécialise dans les questions de sécurité publique et de vie privée au Québec et au Canada. Il a publié des articles scientifiques et des chapitres de livres sur la géopolitique du cyberespace et la gouvernance internationale des cyberattaques telles que « La cybersécurité au Canada : une posture de défense pro-active » dans la revue Diplomatie, Géopolitique du Cyberespace.

Site Web

Stephen Marsh

Institut universitaire de technologie de l'Ontario

M. Stephen Marsh est professeur adjoint à l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. Ses principaux domaines de recherches sont les concepts de confiance informatique, les interactions humain-ordinateur, le flux d’informations, les connaissances sociales et la gestion de confiance. M. Marsh applique ses recherches sur la sécurité des réseaux, la protection des infrastructures critiques et la sécurité des appareils mobiles. 

Site Web (anglais)

Florian Martin-Bariteau

Université d'Ottawa

Dr. Florian Martin-Bariteau est professeur adjoint en droit et technologies à la Faculté de droit, Section de common law et directeur du Centre de recherche en droit, technologie et société de l'Université d'Ottawa. Ses recherches portent principalement sur le droit des technologies et les droits intellectuels, avec un intérêt particulier pour les marques, le blockchain, les secrets et les lanceurs d'alerte.

Site Web

Atefeh Atty Mashatan

Université Ryerson

Mme Atefeh Mashatan est professeure associée en gestion de la technologie de l’information à l’Université Ryerson. Avant cette position, elle était consultante principale en sécurité de l’information et architecte de solutions à la Banque CIBC où elle a mené de nombreux modèles de solution, mises en œuvre, et validations de projets stratégiques. Mme Mashatan a obtenu son doctorat à l’Université de Waterloo,  et son certificat d’enseignement universitaire au Centre pour l’excellence en enseignement. Elle est une architecte orientée services (SOA) certifiée avec mention. Elle a obtenu son certificat professionnel en sécurité des systèmes d’information (CISSP) de l’International Information Systems Security Certification Consortium (ISC2) en 2015. 

Site Web (anglais)

Ashraf Matrawy

Université Carleton

M. Ashraf Matrawy est professeur agrégé à l’école de technologie de l’information de l’Université Carleton. Il dirige le Next Generation Networks research group (http://ngn.sce.carleton.ca/).  Ses principaux intérêts de recherche sont le réseautage réalisé par logiciel, la sécurité des réseaux mobiles, ainsi que la sécurité et la confidentialité de l’Internet des objets. Il est membre senior de IEEE (l'Institute of Electrical and Electronics Engineers) et ingénieur professionnel agrégé en Ontario. M. Matrawy a aussi été consultant en entreprise et pour des départements gouvernementaux.

Site Web (anglais)

Kevin McQuiggin

Université Simon Fraser

L’inspecteur Kevin McQuiggin est professeur adjoint au International CyberCrime Research Centre (ICCRC) de l’Université Simon Fraser. Il est également chargé des services de laboratoires judiciaires de la Police de Vancouver. En 1995, au Coordinated Law Enforcement Unit (CLEU) il a créé la première unité d’investigation d’Internet en Colombie-Britannique et a rédigé plusieurs articles pour les gouvernements fédéral et provincial sur l’impact de la criminalité technologique sur le maintien de l’ordre au Canada.

Site Web (anglais)

Bessma Momani

Université de Waterloo

Madame Bessma Momani est professeure de sciences politiques à l'Université de Waterloo et à la Balsillie School of International Affairs. Elle est également Senior Fellow au Centre pour la gouvernance internationale et l'innovation (CIGI), Senior Fellow non résident au Brookings Doha Center et a été Fellow senior non résident à la Brookings Institution à Washington, DC, chercheuse invitée au centre Mortara de l’Université de Georgetown. Elle est membre de la Fondation Pierre Elliott Trudeau en 2015 et boursière Fulbright.

Elle a rédigé et co-édité plus de huit livres et plus de 65 articles de journaux et chapitres d'ouvrages scientifiques à comité de lecture qui ont examiné le FMI, la Banque mondiale, les pétrodollars, le Moyen-Orient et la jeunesse arabe. Elle est récipiendaire d'une subvention de recherche financée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada pour étudier la coopération entre le FMI et la Banque mondiale. Elle a également reçu des subventions du CRSH sur la réforme du conseil d'administration du FMI et sur l'urbanisation au Moyen-Orient. Madame Momani contribue régulièrement aux médias nationaux et internationaux sur le Printemps arabe et les questions de gouvernance économique mondiale. Elle a écrit des éditoriaux pour le New York Times, The Economist, le Globe and Mail, le Toronto Star, le Ottawa Citizen et de nombreux autres journaux internationaux réputés.

Michele Mosca

Université de Waterloo

M. Michele Mosca est le cofondateur et le sous-directeur de l’Institute for Quantum Computing de l’Université de Waterloo. Il a apporté des contributions majeures à l’approche d’estimation de phase d’algorithmes quantique, incluant des problèmes de sous-groupes cachés, et en recherche et comptage quantique. Dans le domaine de la sécurité quantique, il a aidé à définir la notion de chaînes quantiques privées et à développer des méthodes optimales pour crypter de l’information quantique en utilisant des clés classiques. Ses recherches actuelles se penchent sur la complexité des algorithmes quantiques, les outils d’optimisations pour implanter des circuits quantiques et le développement d’outils cryptographiques qui pourront assurer la sécurité contre les technologies quantiques.

Site Web (anglais)

UVIC06-1373

Stephen Neville

Université de Victoria

M. Stephen Neville est professeur au Département d’ingénierie informatique et électrique à l’Université de Victoria.  Les principaux sujets de recherche de M. Neville sont la cybersécurité à l’échelle des entreprises, la vie privée en ligne, l’ingénierie logicielle, les analyses de données, le nuage et les hautes performances informatiques. Le but de ces recherches est d’établir des outils et les connaissances nécessaires pour la conception de logiciels, de technologies de l’information et des systèmes d’analyse de données à grande échelle sur lesquels les sociétés modernes pourront dépendre. » 

Site Web (anglais)

Karthik Pattabiraman

Université de la Colombie-Britannique

M. Karthik Pattabiraman est professeur au Département d’ingénierie informatique et électrique à l’Université de Colombie- Britannique. Il est lauréat du programme de suppléments d’accélération à la découverte (SAD) 2015, et du prix William Carter à la DSN’08, la Conférence sur les réseaux et les systèmes fiables. M. Pattabiraman a initié et conduit le projet Flikker au département de recherches de Microsoft, l’un des premiers projets dans le domaine sur ce qui est maintenant connu sous le nom de « approximate computing » ou « good enough computing ». Ses principaux intérêts de recherche sont les applications résistantes aux erreurs, la fiabilité des applications Web et la sécurité des appareils intelligents.  

Site Web (anglais)

Mark Raymond

Université de l'Oklahoma

M. Mark Raymond est professeur adjoint au Département des études internationales et régionales à l’Université d’Oklahoma. Ses recherches portent principalement sur la théorie des relations internationales, les lois et les organisations internationales, ainsi que la sécurité internationale. Il est corédacteur de Organized Chaos: Reimagining the Internet. Son travail a aussi été cité dans le Georgetown Journal of International Affairs et le Canadian Foreign Policy Journal. 

Site Web (anglais)

Teresa Scassa

Université d'Ottawa

Mme Teresa Scassa est professeure à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa et titulaire de la chaire de recherche du Canada en droit de l’information. Ses projets de recherche incluent l’exploration des questions juridiques relatives à l’interaction gouvernement-citoyen dans le GeoWeb, les villes intelligentes, l’ouverture gouvernementale et les données ouvertes, et l’économie de plateforme. Mme Scassa est une ancienne membre du comité consultatif externe du commissariat à la protection de la vie privée du Canada, et le comité consultatif du gouvernement canadien sur l’ouverture gouvernementale.

Page Web

Blogue (anglais)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

David Skillicorn

Université Queen's

M. David  Skillicorn est professeur à l'école d’informatique de l’Université Queen’s. Il est aussi professeur adjoint au département des mathématiques et des sciences informatiques au Collège Militaire Royal du Canada. Ses principaux intérêts de recherche portent sur la découverte de connaissances dans un contexte accusatoire, en particulier le contre-terrorisme et le respect des lois mais également le traitement parallèle et le calcul en réseau.

Site Web (anglais)

Natalia Stakhanova

Université de la Saskatchewan

Natalia Stakhanova est professeure agrégée à l'Université de la Saskatchewan. Avant de se joindre à UofS, elle était titulaire de la chaire de recherche sur l'innovation en cybersécurité du Nouveau-Brunswick à l'Université du Nouveau-Brunswick. Son travail tourne autour de la construction sécurisée systèmes. Travailler en étroite collaboration avec l'industrie sur divers projets de R & D, elle a développé un certain nombre de technologies qui ont abouti à trois brevets dans le domaine de la sécurité informatique et qui ont été adoptées par des entreprises de haute technologie. Natalia Stakhanova est récipiendaire du prix d'excellence UNB, du prix McCain Young Scholar et du prix de la faculté de l'Institut Anita Borg. Elle est une ardente défenseure de Women in IT et cofondatrice de CyberLaunch Academy, une initiative visant à promouvoir la science et la technologie chez les enfants.

May 19, 2016; Hamilton, Ontario, Canada; Douglas Stebila - Computing and Software, Faculty of Engineering, McMaster University. Photo by Ron Scheffler for McMaster University.

Douglas Stebila

Université de Waterloo

M. Douglas Stebila est professeur adjoint en cryptographie à l’Université de Waterloo. Sa recherche se concentre sur l’amélioration de la sécurité des protocoles cryptographiques d’Internet tel que SSL/TLS (Secure Sockets Layer/Transport Layer Security) et SSH (Secure Shell) et le développement pratique des crypto-systèmes résistants à la quantique. Ses larges intérêts de recherche incluent la cryptographie appliquée et la sécurité Internet. Il a écrit sur le protocole d’échange de clés, la signature digitale, et l’infrastructure de clés publiques, de même que les protocoles Internet tels que le protocole NTP (Network Time Protocol) et les certificats de transparence.

Site Web (anglais)

Natasha Tusikov

Université York

Dr. Natasha Tusikov est professeure adjointe au Département des sciences sociales de l'Université York à Toronto et enseigne au programme de criminologie du département. Ses recherches portent sur le croisement entre le droit, le crime, la technologie et la régulation. Elle s'intéresse plus particulièrement à la régulation d'Internet par les intermédiaires et la gouvernance des données en ce qui a trait à l'Internet des choses et les villes intelligentes. Elle est l'auteure de Chokepoints: Global Private Regulation on the Internet (University of California Press, 2017). Avant d'obtenir son doctorat à l'Australian National University, Natasha a été analyste stratégique en renseignement criminel à la Gendarmerie Royale du Canada.

Vivek Venkatesh

Université Concordia

(Crédit photo: Thomas Mazerolles)

M. Vivek Venkatesh est professeur agrégé au département d’éducation de l’Université Concordia. Il est directeur de l’initiative SOMEONE (Social Media Education Every day) - éducation pour les médias sociaux au quotidien (projectsomeone.ca), et le créateur du festival Grimposium (grimposium.com). Vivek est réalisateur, et scientifique interdisciplinaire d’apprentissage appliqué qui étudie les facteurs psychologiques, culturels et cognitifs affectant la conception, le développement et l’adoption inclusive des médias numériques dans les contextes éducatif et social.

Site Web (anglais)

Nicolas Vermeys

Université de Montréal

M. Nicolas Vermeys est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche en droit public (CRDP). Il est également directeur adjoint du Laboratoire de cyberjustice. M. Vermeys s’intéresse aux questions juridiques liées à la sécurité de l’information, aux développements en matière de cyberjustice et, plus généralement, aux incidences des innovations technologiques sur le droit, thèmes sur lesquels il est régulièrement invité à intervenir auprès des médias et dans le cadre de conférences prononcées pour les juges, avocats, regroupements professionnels et organismes gouvernementaux au Canada et à l’étranger. 

Site Web

Natalija Vlajic

Université York

Natalija Vlajic est professeure adjointe à la Lassonde School of Engineering de l’université York de Toronto. Ses principaux domaines de recherche sont: la confidentialité et l'anonymat des utilisateurs, les attaques DDoS, les robots Internet et les botnets, la sécurité des réseaux et des applications, la sécurité de l’Internet des objets (IoT) et l'apprentissage machine. La professeure Vlajic est co-auteure de nombreux articles de journaux et de conférences sur divers sujets liés à la sécurité informatique et à la vie privée. Elle est actuellement rédactrice associée du magazine IEEE Communication.

Website (en anglais)

Alex Zahavich

SAIT Polytechnic

M. Alex Zahavich est professeur et vice-président du développement et de la recherche appliquée au Southern Alberta Institute of Technology (SAIT) Polytechnique. Son travail de recherches concerne l’ingénierie mécanique et plus particulièrement le recyclage des matières plastiques. Il travaille pour la direction de la recherche et du développement de SAIT depuis 2001, période durant laquelle, il a conceptualisé avec son équipe la luge skeleton de John Fairbairn et d’Eric Neilson, à l’occasion des Jeux olympiques de Sochi en 2014. 

Nur Zincir-Heywood

Université Dalhousie

Mme Nur Zincir-Heywood est professeure d’informatique à l’Université Dalhousie, Halifax, Canada. Ses intérêts de recherche incluent l’intelligence informatique et l’analyse de données pour le fonctionnement des réseaux et la cybersécurité. Elle travaille présentement sur l’analyse de trafic et de comportement pour les réseaux / la gestion de service et la cybersécurité. Elle a de l'expérience dans la recherche industrielle en système de sécurité et réseaux informatiques. Mme Zincir-Heywood est membre de l’IEEE (l'Institute of Electrical and Electronics Engineers) et d’ACM (Access Consultant Management).

Site Web (anglais)